« TANGO INDIGO » est né de la rencontre de jeunes musiciens professionnels. Suite à une formation classique, ils se sont regroupés par amitié afin d’explorer de nouveaux horizons.


L’ensemble, qui a vu le jour en 2003, se produit régulièrement dans différentes manifestations publiques ou privées. Depuis 2006, l’arrivée du bandonéon a enrichi la formation. Celle-ci se produit en Suisse et à l’étranger.

« TANGO INDIGO » réunit le violon, le piano, le bandonéon et la clarinette basse autour d’une même passion: LE TANGO.

Vous pouvez en outre les retrouver avec un couple de danseurs professionnels pour des démonstrations ainsi que des initiations au tango avant ou après les concerts.

La palette musicale de ce quartet original comporte aussi bien des œuvres du répertoire tango « classique », que des œuvres de compositeurs plus actuels tels qu’Astor Piazzolla, Nicolas Ledesma, etc … Tangos, valses et milongas sont donc au programme afin de vous faire plonger dans leur univers, dont différentes pièces arrangées par le pianiste Luis Semeniuk.

Musiciens


team-member

Matthias Ernst

Clarinette basse

Né à Genève en 1976 où il étudie la clarinette dès l'âge de 11 ans dans la classe de Luc Fuchs au Conservatoire Populaire de Musique de Genève. Il obtient le Diplôme Professionnel de clarinette en 2001, ainsi que le Diplôme de Concert en 2003 dans la classe de Thomas Friedli au Conservatoire de Musique de Genève.
Il est également très actif dans le domaine de la musique de chambre. Il forme pendant trois ans un trio avec violoncelle et piano. Il donne plusieurs concerts avec ce trio ainsi que dans diverses autres formations.
Clarinette-solo de l'Orchestre du Collège de Genève de 1994 à 1996, année depuis laquelle il est première clarinette-solo à l'Orchestre Symphonique Genevois (OSG). Il a pratiqué également la musique contemporaine au sein de l’«Ensemble Contrechamps».
Il est aussi professeur de clarinette depuis 2002 au Conservatoire Populaire de Musique Danse et Théâtre de Genève.

Depuis 2012, le quatuor «Tango Indigo», dont il est l’un des membres fondateurs, lui permet d’explorer de nouveaux horizons. Il est invité à se produire en Argentine et y rencontre les plus grands musiciens actuels tels que Pablo Agri et Nicolas Ledesma.

team-member

Luis Semeniuk

Piano, arrangeur

Né à Buenos Aires (Argentine), Il termine brillamment en 2005 dans la classe de Dominique Weber au Conservatoire de Musique de Sion (Suisse) avec les félicitations du jury. Il remporte en 2000 le premier prix au concours «Il suono e il tempo», ainsi qu’une médaille d’or au concours A. Williams. Le premier prix en 2001 au concours de la fondation Beethoven de Buenos Aires lui est attribué à l’unanimité.
Il s'est produit en Suisse, France, Italie, République Tchèque, Brésil, Argentine en qualité de soliste soit avec orchestre, musique de chambre ou en récital.
Il s’est perfectionné en piano tango avec Nicolas Ledesma et Julian Peralta à Buenos Aires. Actuellement, il joue avec plusieurs ensembles de tango tels que «Los Tangeros», «Maria De La Paz» et autres formations. Il est en 2012 co-fondateur du quatuor «Tango Indigo» en tant que pianiste et arrangeur.
Parallèlement il exerce l'activité de chef de chœur. Actuellement il dirige et accompagne plusieurs ensembles comme l'Ensemble Vocal et Instrumental Le vieux Carouge et le Cercle Choral de Genève avec lequel il prévoit une tournée au Japon en 2018.

team-member

Marie-Jeanne Sunier

Violon

Originaire de Nods dans le Jura Bernois, c’est au Conservatoire de la Chaux-de-Fonds que Marie-Jeanne Sunier débute le violon. En 1992, elle entre à l’Académie de Musique de Sion dans la classe du Maître Tibor Varga et participe à de nombreux concerts et tournées avec l’Orchestre de l’Ecole Supérieure de Musique de Sion et L’Orchestre du Festival Tibor Varga.
C’est guidée par Marie-Annick Nicolas qu’elle poursuit sa formation au sein du Conservatoire de Supérieur de Musique de Genève et qu’elle obtient un diplôme d’enseignement suivi d’un diplôme de concert. Elle se forme ensuite en violon baroque auprès de Florence Malgloire.
Marie-Jeanne Sunier joue dans plusieurs orchestres et remplace régulièrement au sein de l’Orchestre de Chambre de Genève, l’Orchestre de la Suisse Romande et l’Ensemble Instrumental de Lausanne sous la baguette de Michel Corboz. Elle porte un grand intérêt pour la musique de chambre et joue dans diverses formations dont le répertoire s’étend de la musique ancienne à la musique contemporaine, notamment avec le «Trio Vernalis ».
Depuis 2008, elle enseigne le violon à L’Accademia d’Archi à Chêne-Bougeries et se produit avec le groupe «Tango Indigo» dont elle est membre. La rencontre avec cette musique argentine l’emmènera à Buenos Aires, à la «Cumbre Mondial del Tango» de Zàrate où le groupe se produit et se perfectionne auprès de Pablo Agri, Cristian Zàrate et Nicolas Ledesma.
Son intérêt pour les Arts et l’être humain l’amène aujourd’hui à s’enrichir en se formant à l’Art-thérapie.

team-member

Jérémy Vannereau

Bandonéon

Jérémy VANNEREAU (bandonéon) débute ses études musicales à l’âge de 9 ans avec Denis Croisonnier, puis les poursuit à l'Institut André Thépaz où il se perfectionne pendant plus de 12 ans.
Il suit également des master classes avec les maîtres comme le russe Alexander Skliarov, Claude Thomain, Sacha Schmikov, Jean-Louis Matignier, Pablo Rellez, William Sabatier, Marcel Azzola, Richard Galliano ...
Lauréat de nombreux prix, il reçoit les félicitations du jury dans divers concours et développe rapidement une riche discographie en entrant dans l'équipe des «petits prodiges» dirigé par Maurice Larcange.
Il va côtoyer également de nombreux maîtres argentins avec lesquels il va apprendre les secrets du style et il entre rapidement en tant que soliste dans différents orchestres de tango dont le célèbre «Los Bandoneones».
Il partagera la scène avec entre autres avec Marcel Azzola et Lina Bossati, le Maitre Russe Alexander Skliarov, avec différents ensembles à cordes d'Europe, le compositeur Français Claude Thomain, le violoniste William Garcin, le guitariste Eric Franceries... et sera dirigé par de grand chef dans les plus belles salles de concert.
Il poursuit actuellement une carrière internationale avec différentes formations musicales.

Chanteurs invités


Danseurs invités


team-member

Maria de la Paz

Chanteuse

Petite, à Buenos Aires, sa chambre plonge sur une artère à cinq voies. Maria de la Paz est née dans l’effervescence d’une capitale et d’une grande famille d’intellectuels. Elle est la septième fille. Autour d’elle volètent des histories de grand-père fantasque, de soirées de chant avec ses sœurs, d’effusion de tendresse. D’épreuves aussi. L’Argentine!
Elle découvre le monde de la musique lors d’un concert dans un bar où elle travaille. Un choc, une fascination. A 22 ans, elle part voyager en Europe, visite l’Espagne, Florence, Vienne ; et Lausanne, qu’elle ne quittera plus. Pendant deux ans, elle chante dans la rue, avec sa guitare, sur son petit tabouret. Elle s’expose - envie d’être courageuse - laisse partir sa voix dans les ruelles pavées et se dit à chaque fois «Heureusement que je suis venue!». Les rencontres s’enchaînent, elle prend racine.
Le jazz à l’EJMA, le classique en privé, et le tango argentin, avec Miguel Angel Pereira, Julio Pane, ou l’Orquesta Nacional del Tango «Juan de Dios Filiberto». Elle retourne chaque année en Argentine, pour jouer, enregistrer. S’envole parfois pour l’Italie, la France, la Pologne. En Suisse, il y a eu Alexandre Cellier, et toujours l’équipe de l’Orchestre Jaune. Maria de la Paz s’entoure, rassemble, se produit beaucoup, du théâtre du Passage à celui de Beausobre, du Paléo aux Ateliers d’ethnomusicologie. En 2011, elle se lie avec le guitariste Ignacio Lamas et fonde Barrio Oscuro, un projet presque pop. En parallèle, elle revisite le répertoire de Piazzola, parce qu’elle aime infiniment sa musique. Toujours en route vers de nouvelles explorations, elle joue à la fois une sorcière et Lady MacBeth dans l’opérette théâtrale «Mack is coming back» de Gabriel Alvarez. Maria de la Paz trace sa route au fil des rencontres, des envies, et du cœur surtout.

team-member

Extravadanse, école Bruno Yniesta

Isabelle et Bruno Yniesta sont deux danseurs et professeurs de danse. Bruno crée son école Extravadanse en 1999 dans le but de faire découvrir et transmettre sa passion au plus grand nombre.

Ils se rencontrent en 2003 et sont depuis partenaires de danse, « complices » artistiques et au quotidien dans la vie.

De cette rencontre est né un tango libre, nourri d’autres pratiques (danses de salon et danse sportive, rock, salsa, claquettes), mais ils restent fidèles à l’essence même du tango argentin qu’ils étudient avec des Maestros de renom en France et en argentine. Passionnés par leur métier, ils n’hésitent pas à partir en Argentine pour être au cœur du tango.

Pédagogues, disponibles et attentifs à chacun, rigoureux mais toujours de bonne humeur, ils sont appréciés de tous leurs élèves. Gais et conviviaux mais dynamiques et techniques à la fois, leurs cours font d’Isabelle & Bruno de véritables professionnels.

Ils se produisent régulièrement en spectacle et lors de concerts avec des grands orchestres (Ensemble Hyperion, Tango Spleen, Le collectif Roulotte tango…) Actuellement en tournée avec la compagnie franco/argentine Union Tanguera ils présentent le spectacle « Station tango » une création pour 4 couples, de Claudia Codega et d’Esteban Moreno.

Isabelle et Bruno sont aussi les organisateurs du Invierno tango festival international, un événement à succès, qui se déroule début février depuis 2014.