Tango Indigo est né de la rencontre de jeunes musiciens professionnels.
Leur plus grande richesse vient de leur différences : la fougue argentine du pianiste Luis Semeniuk, la joie vibrante du clarinettiste Matthias Ernst, la sensualité à fleur de peau de la violoniste Marie-Jeanne Sunier et la profondeur du bando-néoniste Jérémy Vannereau.

L’amitié, la passion et la complicité qui les unit leur permettent d’explorer de nouveaux horizons: capter, faire vibrer et transmettre au public ces nouvelles couleurs sonores si spécifiques au tango.

L’ensemble, qui a vu le jour en 2006, s’est produit dans différentes manifestations publiques ou privées en Suisse et à l’étranger.

La particularité, et par là même l’identité du groupe, est d’avoir su réunir quatre instruments de façon atypique : le violon, le piano, le bandonéon et la clarinette basse (le claron).

Mais le groupe ne s’arrête pas là. Ensemble, ils ont la détermination et l’audace de dépasser les cadres et les codes. Ils créent et développent un tango moderne, sensuel et artistique en associant leur musique avec la voix d’une chanteuse et la complicité de danseurs sur de sublimes chorégraphies.

Le Cuarteto crée sa propre palette musicale en proposant des compositions écrites par le pianiste Luis Semeniuk, des arrangements du répertoire «classique» et des œuvres contemporaines composées par Nicolas Ledesma, Astor Piazzolla, Leopoldo Federico, etc.

Le Cuarteto Tango Indigo puise dans les racines du tango argentin et s’appuie sur ses compétences musicales professionnelles de très haut niveau.

Ce groupe a la détermination et l’audace de dépasser les cadres et les codes pour créer et développer un tango moderne, sensuel et artistique.

Musiciens


team-member

Matthias Ernst

Clarinette basse

Matthias ERNST est né à Genève dans une famille d’artistes peintres. Cherchant sa place parmi les toiles et les pinceaux de ses parents, le jeune Matthias décide de se tourner vers la musique, qui prend une place de plus en plus importante dans sa vie.

Mais c’est à l’adolescence que le déclic se produit : sa rencontre avec l’Orchestre Symphonique du Collège de Genève le touche si profondément qu’il décide de poursuivre la voie musicale.

Parallèlement à ses études supérieures de clarinette aux côtés de Thomas Friedli, Matthias Ernst multiplie les expériences. Il est première clarinette-solo de l’Orchestre Symphonique Genevois depuis 1997, joue dans de nombreux ensembles de musique de chambre, dans différentes formations touchant à la musique contemporaine (Ensemble Contrechamps) et au jazz.

Profondément attiré par la pédagogie, il devient professeur au Conservatoire Populaire de Musique, Danse et Théâtre (CPMDT) à Genève en 2002.

Les rencontres humaines le conduisent vers d’autres horizons et c’est autour du tango argentin qu’une amitié se crée pour donner naissance au Cuarteto Tango Indigo dans lequel il introduit la clarinette basse, le claron, instrument insolite dans le tango.

team-member

Luis Semeniuk

Piano, arrangeur

Luis Semeniuk est un argentin passionné, perfectionniste et déterminé : à 5 ans, il veut jouer du piano ; à 8 ans, il entre au Conservatoire de Banfield à Buenos Aires ; n’ayant pas de piano chez lui, Luis développe son imaginaire, recherche le son et les couleurs justes et compose dès 9 ans, des impromptus, des sonates et des concertos ; à 11 ans, il remporte son 1er concours.

Il entre au Conservatoire National de Buenos Aires à 15 ans et va mener de front pendant 7 ans l’école, les cours de piano avec la très prestigieuse Ana Stampalia et une formation de chef d’orchestre.

En 2000, il entre au Conservatoire de Musique de Sion dans la classe de D. Weber, remporte le 1er prix du concours Il suono e il tempo, la médaille d’or du concours A. Williams ainsi que le 1er prix à l’unanimité au concours de la Fondation Beethoven de Buenos Aires. Il se produit dans de nombreux pays en tant que soliste avec orchestre, en musique de chambre ou en récital.

C’est grâce à sa rencontre avec le bandonéoniste P. Zeller que Luis est frappé par le tango ; il découvre une musique dans laquelle l’improvisation apporte une vibration émotionnelle puissante et se perfectionne en piano tango avec N. Ledesma et J. Peralta à Buenos Aires. En 2006, Luis est co-fondateur du Cuarteto Tango Indigo en tant que pianiste et arrangeur.

team-member

Marie-Jeanne Sunier

Violon

Marie-Jeanne SUNIER est née dans le Jura Bernois. Déjà enfant, elle capte les sons avec émerveillement : ceux des cloches et des oiseaux mais aussi ceux de son père lorsqu’il joue du piano ou de l’accordéon.

C’est à 7 ans, lors d’un concert, qu’elle est touchée par la vibration du violon. Dès lors, elle ne lâchera plus ce compagnon qui la fascine, la libère et l’emmène vers les mystères de l’âme. Ensemble, ils connaîtront la souffrance d’un travail acharné sous la direction d’un professeur d’une exigence extrême. Mais c’est aussi à deux qu’ils relèvent le défi d’atteindre à la fois l’excellence et la liberté.

Après ses études à l’Académie de Musique de Sion dans la classe du Maître Tibor Varga et du Conservatoire de Genève dans celle de M-A. Nicolas, Marie-Jeanne se forme en violon baroque auprès de F. Malgloire. Elle joue dans de nombreux orchestres, notamment l’Orchestre de Chambre de Genève, l’Orchestre de la Suisse Romande et l’Ensemble Instrumental de Lausanne sous la baguette de Michel Corboz.

Parallèlement, Marie-Jeanne rencontre les co-fondateurs du Cuarteto Tango Indigo. Cette musique argentine à la fois puissante, tourmentée, sensuelle et humaine la touche si profondément qu’elle intègre le groupe.

team-member

Jérémy Vannereau

Bandonéon

Dans la maison familiale près d’Albertville, Jérémy Vannereau grandit au milieu des instruments de son grand-père : accordéons, saxophone, batterie, bandonéon, violon. Fasciné par les sons de l’accordéon, il débute à 9 ans des études de musique. Mais c’est à l’adolescence qu’il découvre le tango argentin et s’oriente alors vers le bandonéon. Il se forme avec de grands maîtres (A. Thépaz, A. Skliarov, R. Galliano, M. Azzola…) et acquiert avec brio cette musicalité qui le démarque. Lauréat de nombreux prix, il reçoit les félicitations du jury dans plusieurs concours.

Dans les années 90, Jérémy alterne les studios d’enregistrements, les émissions de radio et les plateaux TV tout en se produisant sur les scènes d’Europe. Mais il souhaite aller plus loin. Soliste dans l’un des plus grands orchestres de tango Los Bandoneones, en tournée avec la compagnie Sin-Fronteras, ou encore le Collectif Meditango Compagnie, c’est en 2000 qu’il fonde El Quinteto Tango Nuevo à l’effigie de son maître Astor Piazzolla.

En 2003 il s’associe avec le guitariste international Eric Franceries (victoires de la musique avec Claude Bolling) et fonde le Duo Buenos Aires, une évocation de l’histoire du tango et du folklore argentin. De rencontre en rencontre,

il se lie d’amitié avec le pianiste argentin Luis Semeniuk et rejoint le groupe Tango Indigo qui devient alors Cuarteto Tango Indigo.

Chanteurs invités


Danseurs invités


team-member

Maria de la Paz

Chanteuse

Petite, à Buenos Aires, sa chambre plonge sur une artère à cinq voies. Maria de la Paz est née dans l’effervescence d’une capitale et d’une grande famille d’intellectuels. Elle est la septième fille. Autour d’elle volètent des histories de grand-père fantasque, de soirées de chant avec ses sœurs, d’effusion de tendresse. D’épreuves aussi. L’Argentine!
Elle découvre le monde de la musique lors d’un concert dans un bar où elle travaille. Un choc, une fascination. A 22 ans, elle part voyager en Europe, visite l’Espagne, Florence, Vienne ; et Lausanne, qu’elle ne quittera plus. Pendant deux ans, elle chante dans la rue, avec sa guitare, sur son petit tabouret. Elle s’expose - envie d’être courageuse - laisse partir sa voix dans les ruelles pavées et se dit à chaque fois «Heureusement que je suis venue!». Les rencontres s’enchaînent, elle prend racine.
Le jazz à l’EJMA, le classique en privé, et le tango argentin, avec Miguel Angel Pereira, Julio Pane, ou l’Orquesta Nacional del Tango «Juan de Dios Filiberto». Elle retourne chaque année en Argentine, pour jouer, enregistrer. S’envole parfois pour l’Italie, la France, la Pologne. En Suisse, il y a eu Alexandre Cellier, et toujours l’équipe de l’Orchestre Jaune. Maria de la Paz s’entoure, rassemble, se produit beaucoup, du théâtre du Passage à celui de Beausobre, du Paléo aux Ateliers d’ethnomusicologie. En 2011, elle se lie avec le guitariste Ignacio Lamas et fonde Barrio Oscuro, un projet presque pop. En parallèle, elle revisite le répertoire de Piazzola, parce qu’elle aime infiniment sa musique. Toujours en route vers de nouvelles explorations, elle joue à la fois une sorcière et Lady MacBeth dans l’opérette théâtrale «Mack is coming back» de Gabriel Alvarez. Maria de la Paz trace sa route au fil des rencontres, des envies, et du cœur surtout.

team-member

Extravadanse, école Bruno Yniesta

Isabelle et Bruno Yniesta sont deux danseurs et professeurs de danse. Bruno crée son école Extravadanse en 1999 dans le but de faire découvrir et transmettre sa passion au plus grand nombre.

Ils se rencontrent en 2003 et sont depuis partenaires de danse, « complices » artistiques et au quotidien dans la vie.

De cette rencontre est né un tango libre, nourri d’autres pratiques (danses de salon et danse sportive, rock, salsa, claquettes), mais ils restent fidèles à l’essence même du tango argentin qu’ils étudient avec des Maestros de renom en France et en argentine. Passionnés par leur métier, ils n’hésitent pas à partir en Argentine pour être au cœur du tango.

Pédagogues, disponibles et attentifs à chacun, rigoureux mais toujours de bonne humeur, ils sont appréciés de tous leurs élèves. Gais et conviviaux mais dynamiques et techniques à la fois, leurs cours font d’Isabelle & Bruno de véritables professionnels.

Ils se produisent régulièrement en spectacle et lors de concerts avec des grands orchestres (Ensemble Hyperion, Tango Spleen, Le collectif Roulotte tango…) Actuellement en tournée avec la compagnie franco/argentine Union Tanguera ils présentent le spectacle « Station tango » une création pour 4 couples, de Claudia Codega et d’Esteban Moreno.

Isabelle et Bruno sont aussi les organisateurs du Invierno tango festival international, un événement à succès, qui se déroule début février depuis 2014.